Accueil - Toute l’actualité - HOMME & CULTURE - Culture d'Entreprise - Ouverture de l’index égalité femmes / hommes à l’ensemble des sociétés du groupe ÏDKIDS
Ouverture de l’index égalité femmes / hommes à l’ensemble des sociétés du groupe ÏDKIDS

En 2019, le groupe ÏDKIDS a publié pour la première fois, son index égalité femmes / hommes de l’entreprise OKAÏDI en lien avec la nouvelle loi portant sur la “liberté de choisir son avenir professionnel”. Cette année, la comunauté ÏDKIDS va  plus loin en évaluant cet index pour l’ensemble de ses sociétés : OKAÏDI, JACADI et ses sites logistiques.

L’index Egalité a pour but de mesurer le positionnement d’une entreprise en matière d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes selon les 5 indicateurs définis par le gouvernement :

  • L’écart de rémunération femmes hommes ;
  • L’écart de répartition des augmentations individuelles ;
  • L’écart de répartition des promotions ;
  • Le pourcentage de salariées augmentées à leur retour de congé de maternité ;
  • Le nombre de personnes du sexe sous-représenté parmi les 10 plus hautes rémunérations.

En 2020, l’index égalité femmes / hommes dépasse l’obligation légale pour l’ensemble des sociétés.

Le groupe ÏDKIDS est fier de présenter les notes obtenues pour chaque société du groupe ÏDKIDS : 

  • OKAIDI : 80/100
  • IDLOG : 93,3/100
  • IDKIDS Logistics 2 : 87,7/100
  • JACADI : Non évaluable*

En 2020, l’ensemble de la communauté ÏDKIDS reste mobilisé sur le sujet de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Chacunes de ses sociétés a à coeur de poursuivre ses efforts dans ce domaine. 

En lien avec ses valeurs de Respect, Partage et de Progrès, l’ensemble du groupe ÏDKIDS reste convaincu que la mixité de ses équipes et l’égalité de traitement entre les hommes et les femmes qui les composent sont des facteurs d’épanouissement et d’enrichissement pour ses collaborateurs et de performance pour ÏDKIDS.  

Plus d’informations sur l’index de l’égalité femmes-hommes sur le site du Ministère du Travail.

*Le taux élevé de féminisation de l’entreprise (93% de femmes) ne permet pas d’évaluer l’index. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles pourraient vous intéresser