Accueil - Toute l’actualité - ACT FOR KIDS - Actions Sociétales - Handicap : semaine de sensibilisation chez ÏDKIDS
Handicap : semaine de sensibilisation chez ÏDKIDS

La Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées est l’occasion, pour l’équipe RH, de sensibiliser les collaborateurs d’ÏDKIDS.

Au programme de la semaine :

  • Lundi 18 novembre à Roubaix, et mercredi 27 novembre à Paris, un café « Dans le silence » organisé au siège d’ÏDKIDS à Roubaix avec Ethik Connection.
  • Du 18 au 22 novembre, le challenge Handi-pursuit, un mini jeu de plateau digital autour du sujet pour que chacun puisse tester ses connaissances sur le sujet.
  • Jeudi 21 novembre : des interventions de la Ligue d’improvisation pour sensibiliser par des saynètes et ouvrir le débat sur les problématiques posées par le handicap en milieu professionnel.
  • Participation aux Handi’Hauts’Lympics 2019, un événement ayant pour but de sensibiliser au handicap les employeurs privés et publics, les partenaires et les personnes en situation de handicap autour des valeurs du sport pour changer le regard et le comportement commun à l’égard des personnes handicapées.

Julien, d’Oxybul, a assisté à la présentation de la Ligue d’improvisation. Il explique :

 » C’est vraiment bien de susciter le débat sur le handicap. Mais commençons par nous poser la question : c’est quoi le handicap ? ça commence où ? ça s’arrête où ? Parce que si on regarde avec du recul, on est tous plus ou moins handicapé ! Handicapé des chiffres, handicapé physique, handicapé de l’émotionnel, handicapé moral… Cela pose donc d’abord et avant tout le sujet de l’accueil et l’attention à l’autre, dans son individualité, dans ses fragilités. Et je pense que cela peut vraiment nous enrichir tous d’avancer sur le sujet. ».

Le handicap, ça pose d’abord et avant tout le sujet de l’accueil et l’attention à l’autre, dans son individualité, dans ses fragilités. Or, nous sommes tous handicapés !

Manuella, responsable Ressources Humaines, ÏDKIDS :

 » J’ai trouvé vraiment intéressant de favoriser le partage d’expériences des collaborateurs. Ce que cela met en évidence, c’est qu’il faut,

  • 1) que nous parvenions à changer notre regard sur le handicap, pour
  • 2) pouvoir créer les conditions favorables à l’expression du handicap par les personnes concernées… surtout lorsqu’il s’agit de handicap non visible !

Ce qui est ressort fortement des échanges, c’est que les personnes n’ont pas forcément envie de dévoiler leur handicap de peur d’être jugées négativement, ou de n’être plus vues qu’au filtre de leur handicap, quand bien même cela part d’un regard bienveillant.

Ce qui m’intéresse aussi, c’est de voir comment nous pouvons créer les conditions de confiance suffisantes pour que chaque collaborateur ose exprimer, partager sa fragilité… quelle qu’elle soit ! Et ça passe notamment par une attitude « handicap friendly » tant au niveau de l’entreprise (comme l’exprime par exemple certains grands groupes dans leurs offres d’emploi), que dans la qualité de nos relations interpersonnelles, mix de confiance et de non-jugement. « 

Plus d’infos ? https://www.agefiph.fr/ ,https://www.activateurdeprogres.fr/Site/Index

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles pourraient vous intéresser