Accueil - Toute l’actualité - IDKIDS TODAY - SOLIDARITE- Oxybul offre des jouets à l’hôpital de La Timone à Marseille
SOLIDARITE- Oxybul offre des jouets à l’hôpital de La Timone à Marseille

Claire et Laure, des équipes retail Oxybul racontent comment la marque a répondu à l’appel de Carole, infirmière au sein du service de réanimation de l’hôpital de La Timone à Marseille.

Claire : “Carole a sollicité Oxybul car l’hôpital avait besoin de jouets pour la salle d’attente du service de réanimation, particulièrement fréquentée en ce moment en raison du COVID19. Ce lieu accueille des enfants à partir de 3 ans en visite, parfois la dernière, de proches hospitalisés.”

Une chaîne de solidarité s’est très vite mise en place. “Anne et Sabrina, au siège, nous ont fait une liste de recommandation de jouets correspondants aux besoins des enfants concernés : des jeux d’imitation, des livres pour patienter, des fournitures leur permettant d’exprimer leurs émotions… l’objectif étant d’aider les infirmières du service à s’occuper des enfants et à créer du lien avec eux dans un moment souvent délicat”.

Responsable du magasin Oxybul de Marseille, Claire s’est ensuite organisée pour se rendre en boutique (en veillant à respecter les règles de protection sanitaire) afin de remettre ces jouets à l’infirmière, qui a pu immédiatement les apporter aux enfants. “ Ensemble, nous avons dû aussi faire le tri de tout ce qui était particulièrement facile à nettoyer, virus oblige.”

“La démarche m’a beaucoup touchée, témoigne Claire. Pour moi, c’était une évidence. D’avoir rencontré et pu échanger avec Carole qui est vraiment sur le terrain, ça m’a fait réfléchir. Ce sont des personnes en plus à qui penser quand on applaudit tous les soirs à 20h  ! J’en ai parlé à mon équipe: on s’est dit qu’on resterait en contact avec Carole pour continuer à accompagner leur service. 

« D’avoir rencontré et pu échanger avec Carole, qui est vraiment infirmière sur le terrain, ça m’a fait réfléchir. »

Ce qui était chouette aussi, c’est que tout mon encadrement était très en soutien pour s’assurer que je pouvais le faire sans risque, qu’il m’était possible de m’organiser avec mes enfants… : tout ça, ça compte pour moi aussi!

Pour nous, explique Laure, directrice régionale Languedoc Roussillon, c’était important d’agir pour le bien-être des enfants dans ce contexte particulièrement difficile. Et puis on l’a fait aussi pour témoigner notre soutien aux soignants.

 » C’est génial de pouvoir se dire qu’on a pu se rendre utile malgré le confinement ! »

Claire, responsable du magasin Oxybul de Marseille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles pourraient vous intéresser