Accueil - Toute l’actualité - ACT FOR KIDS - Actions Environnementales - Emballages, cartons et sachets plastique : les progrès d’ÏDKIDS
Emballages, cartons et sachets plastique : les progrès d’ÏDKIDS

Cartons, polybags, packaging : l’optimisation des emballages est au cœur de l’engagement RHESSEME des marques d’ÏDKIDS, en participant à la réduction de l’impact environnemental de leurs produits.

L’action des marques porte sur les 2 types d’emballages :

Les emballages dits « primaires », c’est-à-dire ceux que retrouvent les consommateurs en magasins quand ils achètent le produit et qui véhiculent l’image de marque.

Dans ce domaine, les équipes Oxybul travaillent autour de deux axes :

  • L’éco-conception des nouveaux produits, dans le but d’optimiser au maximum les packagings… voir de les supprimer, comme cela a pu être fait déjà sur un ballon : le contenu de l’étiquette est désormais directement imprimé sur le produit.
  • Le retravail des packagings existants : 32 références ont ainsi été déjà retravaillées. Objectifs : plus qu’un seul pack à jeter après réception, suppression des « vides » dans les boîtes et place aux matériaux recyclés.  Diana AMORIM, ingénieure packaging Oxybul, nous explique (vidéo).

Les emballages dits « logistiques », qui garantissent que l’acheminement de l’entrepôt via les magasins, jusque chez les clients, n’abîme pas le produit.

Dans ce domaine, Okaïdi travaille depuis juin 2018 à la suppression des polybags, les sachets protégeant chaque produit et portant leur code barre, dans les colis d’implantation de toute nouvelle collection. Depuis septembre 2018, la marque est parvenue à les supprimer pour 75% de ses familles de produits. Cela représente aujourd’hui 8 842 186 pièces commandées sans polybags, ce qui correspond à une économie de 44 tonnes de sachets plastique. Prochain challenge, réduire le nombre de polybags utilisés dans les colis de réassorts.

8 842 186 polybags =

44 tonnes de sachets plastiques supprimés par Okaïdi

depuis septembre 2018

En complément, de nouvelles machines de conditionnement des colis ont fait leur apparition sur les plateformes logistiques d’Okaïdi. Elles permettent de plier les cartons en fonction de leur niveau de remplissage donc d’optimiser la taille de ces derniers. Grâce à cela, la marque a pu passer de 20 cartons à 40 cartons chargés sur une palette, et diminuer ainsi le nombre de camions pour les acheminer. En outre, une nouvelle marchine « fermeuse » par thermocollage a permis de gagner en sécurisation de nos colis, tout en supprimant un geste particulièrement fatigant pour les équipes.

Ainsi progressons nous pas à pas. Rendez-vous prochainement pour de nouvelles avancées !

Avant…
Après !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles pourraient vous intéresser