Accueil - Toute l’actualité - HOMME & CULTURE - Handicap : tous concernés, tous mobilisés !
Handicap : tous concernés, tous mobilisés !

A la veille de la Semaine européenne de l’emploi des personnes handicapées (du 16 au 22 novembre 2020), Emilie Barbier, référente handicap pour le groupe ÏDKIDS et membre du groupe projet Handi’Act détaille le programme d’ÏDKIDS. 

Bonjour Emilie, à quoi sert cette semaine thématique ? 

Elle sert aux entreprises et toute leurs communautés

  • à faire le point ainsi qu’un bilan sur les avancées sur le sujet handicap, 
  • à le remettre au cœur de son actualité pour sensibiliser,
  • à se réaffirmer ses engagements sur le sujet. 

Et toi, qu’est ce qui te motive dans le sujet du handicap ? 

Je travaille au service RH. Je suis intéressée par tout ce qui nous fait grandir socialement et sociétalement. Or le sujet, ce n’est pas juste le handicap, c’est la capacité et le potentiel de chacun. Le sujet du handicap nous permet de travailler sur nos mentalités, de réaliser à quel point nos perceptions sont faites de préjugés. Il peut nous apprendre aussi à créer des synergies plus fortes. C’est un véritable enjeu de performance collective.  

 » Le handicap est un véritable enjeu de performance collective. « 

Pourquoi organiser une semaine du handicap chez ÏDKIDS ? 

Cette année, nous voulons profiter de cette semaine événementielle pour mettre en avant la politique handicap du groupe que nous venons de structurer. Notre ambition ?

  • d’un point de vue quantitatif, atteindre des niveaux d’inclusion de collaborateurs handicapés au moins égal aux normes du marché dans toutes nos filiales.  
  • d’un point de vue qualitatif, créer un vrai partenariat avec l’ AGEFIPH, professionnaliser et certifier notre démarche. 

 » Nous voulons devenir une entreprise à impact positif, qui soit inspirante en tant qu’entreprise inclusive et donc exemplaire sur le sujet. »

Et que cela se traduise concrètement par le fait de permettre à chacun d’exprimer tous ses talents. 

Où en sommes-nous sur le sujet ? 

Nos entités sont à divers degrés d’avancement : les plus exemplaires sont nos entrepôts, mais c’est plus difficile pour nos marques, notamment dans les réseaux. L’objectif est de s’inspirer de l’exemple des équipes logistiques, et d’essaimer leurs bonnes pratiques en augmentant notre niveau d’exigence pour renforcer nos actions. 

Quel est le menu de la semaine ? 

Un challenge online à relever en équipe, qui débute dès lundi et se déroulera sur toute la semaine, deux temps d’échange avec des experts comédiens, pour ouvrir le débat, une conférence inspirante de grand témoin mercredi et une conférence sur le management inclusif le jeudi : il y en a pour tous les goûts !


Et au-delà ? 

Nous avons réalisé un diagnostic du groupe avec l’Agefiph. Il nous a permis d’identifier des pistes d’action et les chantiers prioritaires, notamment : 

  • les achats responsables pour renforcer notre contribution aux actions de partenaires locaux (NDLR : retrouvez lundi une interview du responsable d’atelier de l’ESAT du Recueil qui collabore depuis plus de 15 ans avec Okaïdi)
  • un chantier recrutement et prise de contact pour mieux inclure la notion de handicap dans nos recherches de talents, faciliter et accélérer les recrutements inclusifs ; 
  • une réflexion autour du maintien dans l’emploi des collaborateurs en situation de vulnérabilité. Tout un process est à poser sur l’accompagnement, les contacts et les structures qui peuvent nous aider dans ce maintien. Notre ambition demain : pouvoir prévenir l’émergence du handicap, identifier des aménagements possibles, pour éviter les situations de rupture parce que la personne n’est plus apte. 


Quelle est la prochaine étape ? 

La mise en place de workshops pour chacun de ces chantiers. Et en parallèle, la formation et l’information des managers sur le sujet.

Un message à passer aux collaborateurs d’ÏDKIDS ? 

Notre principal objectif : la mobilisation de chacun ! Nous avons besoin de référents dans tous les métiers, et toutes les régions côté réseaux. On est au tout début.

 » A toutes les personnes qui ont envie de se mobiliser sur le sujet :  faites-nous signe ! « 

On a prévu aussi de mettre en place un parcours de formation sur le sujet pour les accompagner.

Notre objectif à 6 mois : avoir identifié dans chaque métier et chaque entité, des référents relais sur le terrain. Pour passer, d’un collectif de 5 personnes à une véritable communauté d’acteurs internes.

Parce que l’inclusion, ce n’est pas qu’un sujet RH : c’est l’affaire de tous, si on veut la faire vraiment avancer.  D’ailleurs, c’est le slogan Handi’Act : tous concernés, tous mobilisés !

Des ressources pour aller plus loin : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles pourraient vous intéresser